Faire un don Newsletter

L’accompagnement selon une bénévole Visitatio

L’accompagnement selon une bénévole Visitatio

Nathalie, bénévole Visitatio, nous raconte un accompagnement :

“J’avais l’habitude de croiser Mme L, septuagénaire, sur le trottoir lorsqu’elle promenait son chien. D’abord un sourire, puis au fil des mois quelques mots puis il y a 3 mois, un échange plus long, l’évocation de Visitatio venant de démarrer sur notre ville et un échange de coordonnées au cas où…Mme L venant de me livrer ses inquiétudes concernant l’état de santé de son mari.

Une semaine avant le confinement je l’appelle pour prendre des nouvelles. Elle n’a aucune inquiétude. Tout va bien.

Quelques jours après le confinement je la rappelle, m’inquiétant pour ses courses. Elle me répond alors : « j’ai pensé à vous toute la semaine mais je n’osais pas vous appeler !  Nous n’avons presque plus rien effectivement mais j’ai trop peur de sortir à cause de ce virus qui serait dangereux pour mon mari du fait de ses problèmes cardiaques ». Je la rassure sur le fait qu’elle n’est pas seule et que nous allons trouver une solution pour ses courses. Quelques coups de téléphone à l’équipe Visitatio et Elisabeth se porte volontaire pour lui assurer un ravitaillement 2 fois par semaine en déposant les sacs au portail. Les échanges de loin mais de visu avec Elisabeth sont une vraie bouffée d’oxygène pour eux deux. Ils sont rassurés de voir qu’Elisabeth est extrêmement prudente avec les consignes sanitaires. Je continue à les appeler chaque semaine. Un lien amical et de confiance s’est établi. Pour nous aussi bénévoles, ce lien de voisinage en cette période si particulière est une grande joie !” 

Le Professeur Philippe Juvin parle de nous !



"Beaucoup préféreraient rester chez eux, dans la chaleur d'un environnement familier, entourés de leurs proches et de leurs souvenirs. Visitatio s'est donné pour but de leur laisser cette possibilité. En venant tenir compagnie, en prenant soin et en soignant leurs équipes aident à rendre possible le domicile chaque fois et aussi longtemps que c'est médicalement envisageable." 

(Pr Juvin, chef de service des urgences au CHU de Georges Pompidou, et maire de la Garenne-Colombes dans son dernier livre "Je ne tromperai jamais leur confiance" )